Un film de Eve Martin et Nicolas Bueno
Avec Elsa Houben, Alexis Vereeke, Zaccharia Khalaf, Jean-Louis Sbille

Terra Sola

Synopsis

Tima, petite fille de 5 ans, vit avec son ami Ichiro dans une immense décharge dont personne ne connaît les limites. Elle fait partie d’un groupe d’orphelins qui s’entraide pour survivre. Un matin, Tima tombe sur une étrange chose qu’elle n’avait jamais vu en vrai, un petit arbre qui a poussé à travers les ordures. A partir de ce jour, Tima va tout faire pour le protéger. Elle entraîne ses amis Ichiro, Vadim et Nino à l’aider. Mais les adultes ne sont pas loin & guettent. Pendant que Tima rêve d’une immense forêt, les adultes, dont le grand maître y voit un signe sacré, convoitent son trésor.
Lire la suite
Fermer

Note d'intention du réalisateur

Paul Emile Victor a dit un jour : « Ce qui m’inquiète, c’est la pensée que l’homme est capable de s’habituer aux pires conditions de vie. Il pourra trouver parfaitement normal d’ici un siècle de vivre prostré dans quelques bunkers, avec des masques, de l’air artificiel… Il ne saura même plus alors que l’on vivait autrement… Que restera t-il alors de l’homme ? »
Une photo de presse aérienne représentant une immense décharge de pneus au milieu delaquelle avançait un homme, perdu dans une mer de caoutchouc noir, nous a inspiré cette histoire. Ce paysage de désolation et notre engagement face à l’environnement nous a plongé au coeur de notre sujet.
Les visions futuristes désolées et apocalyptiques des divers films d’anticipation font partie intégrante de nos influences. Les images d’émeutes de la faim de « Soleil Vert » de Richard Fleischer (1973) ne sont pas loin de certains faits récents. Et le roman « La route » de Norman Mc Carthy (2008) marque aussi cette dévastation terrestre qui peut devenir notre futur et qui plonge le reste de l’humanité dans une déambulation terrifiante dont le seul but est de vaincre la faim.
« Terre vague » se situe dans un univers similaire, dans cette projection d’un futur obscur que l’homme aura créé de ses propres abus.
Un documentaire qui nous avait précédemment marqué est devenu notre référence centrale : « L’île aux fleurs » de Jorge Furtado traite notre thème principal dans une réalité contemporaine alors que nous le projetons dans un futur apocalyptique. Vous pouvez voir facilement ce documentaire sur internet :
(http://video.google.com/videoplay?docid=-8867512033765032709).
Après avoir suivi le cours d’une tomate pourrie, « L’île aux fleurs » nous emmène au coeur d’une décharge où des enfants fouillent les ordures pour se nourrir. Le point de départ de notre histoire sont ces enfants qui survivent dans un milieu hostile et déshumanisé, ayant comme activité principale : trouver à manger et espérer.
L’enfance est un de nos thèmes favori que nous avions déjà traité dans notre précédent court métrage « Le livre de Lila », où les enfants évoluaient dans un monde merveilleux et fantasmagorique. Ici nous avons créé une vision inversée où les enfants évoluent dans un monde sombre et chaotique.
Nous avons dramatisé un monde où il n’y aurait plus d’espace sans ordures et comment les hommes y survivraient. Le thème principal de « Terre Vague» est un thème urgentissime et actuel que nous voulons traiter à travers une fable futuriste qui s’adresse autant aux enfants par la forme qu’aux adultes par le sens. « Terre vague » est un conte moderne dont le fond est essentiel et donc universel.
Lire la suite
Fermer

 

website kidnap your designer - bien à vous
Erreur mysql.
Erreur mysql.